Ouvrir le menu principal

Saakachvili : les protestations touchent l'économie

16 mai 2009. – Les protestations en cours, accompagnées de déclarations « irrésponsables » de certains politiciens, ont « sérieusement endommagées » l'économie géorgienne ces dernières semaines, a déclaré le Président Saakachvili le 15 mai.

Mikheil Saakachvili au Forum économique mondial

«  [L'afflux] des impôts dépend des emplois ; les emplois dépendent des investissements et quand des menaces sont entendues de manière permanente - “nous allons exploser le pays ; bolquer les lignes de fer ; bloquer les routes ; bloquer les aéroports ; nous ne laisserons personne dedans” - je veux que chacun d'entre nous pense aux dommages que ces déclarations des politiciens irrésponsables ont ammené dans les poches et le budget de chaque citoyen géorgien et de chaque famille et aussi au futur de nous tous  », a dit Saakachvili à un petit groupe de journalistes géorgiens qui l'accompagnent en Jordanie dans le cadre du Forum économique mondial.

« Merci à Dieu, personne ne prend ces [déclarations] au sérieux » a-t-il continué. « Mais quand, il y a un mois et demi, il a été dit que “le 9 avril, tout s'arrêtera ; tout s'effondrera ; en une semaine, nous abîmerons tout ; nous fermerons tout”, je vous demande : pour qui fermez-vous tout? Pour notre propre peuple? Retournons-nous donc à ces temps où nous fermions les lignes de fer vers la Russie [référence à la jonction en Géorgie occidentale des lignes à Samtredia en 1990 et où nous avions détruit le pays? Ceci est notre histoire contemporaine et quelques personnes qui font des déclarations de ce genre faisaient également partis des mésaventures des années 1990.  »

« Grâce à Dieu, notre société a bien sûr assez de sagesse et de patience et il devient clair que tout reprendra sa place. Le fait que les menaces ne sont plus prises au sérieux est très bien. Aussi, même si nous avons perdu du temps et que des sérieux dommages économiques nous ont été infligés ces dernières semaines, nous devrons désormais retourner au développement normal » a-t-il ajouté.

Sources


  •   Page « Géorgie » de Wikinews. L'actualité géorgienne dans le monde.