Ouvrir le menu principal

Scandale financier : quatre grandes banques internationales plaident coupables de fraude sur le marché des changes

24 mai 2015. – Ce mercredi 20 mai, quatre grandes banques internationales ont dû reconnaître, devant la Justice américaine et la Justice britannique, avoir laissé leurs commerçants frauder sur le marché des devises. Deux autres banques sont, à différents degrés, inculpées.

Des employés de ces différentes banques échangeaient des informations confidentielles sur les ordres de certains clients et s'entendaient pour manipuler le marché des devises et augmenter leurs profits, aux dépens de ces clients et de tous les participants au marché des devises.

Jusqu'aux premières révélations mi-2013, ces malversations étaient pratique quotidienne depuis au moins dix ans. Des clients l'avaient compris et ne donnaient à ces banques leurs ordres de change qu'à un moment précis, afin de laisser aux traders le moins de temps possible pour frauder. Le coût total de la fraude sur toute sa durée n'est pas encore précisé. Pour les fonds de pensions britanniques, elle aurait coûté 11,5 millards de dollars par an.

Les banques ont reçu des amendes particulièrement lourdes, près de six milliards de dollars, qui s'ajoutent à près de quatre milliards en 2014 pour la même affaire. Ces montants représentent de l'ordre d'un dixième de leurs profits annuels. Les cinq banques inculpées et cinq autres banques impliquées ont suspendu ou renvoyé environ une quarantaine d'employés. Plusieurs commerçants font l'objet de poursuites pénales.

Les investigations se poursuivent, et concernent la Deutsche Bank, ainsi que des banques françaises.

Les autorités financières suisse et britannique ont annoncé des mesures obligeant les banques en cause à sécuriser et à rendre plus transparentes leurs activités.

SourcesModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

Évènements du 24 mai 2015

Jour suivant