Différences entre versions de « Arctique : un satellite donne des chiffres sur la fonte des glaces »

m
faute de frappe
(relecture)
m (faute de frappe)
{{Citation1|Même pendant les années où la superficie des glaces arctiques est restée stable voire a augmenté, l'épaisseur et le volume de la chape de glace ont continué de se contracter, rendant la glace encore plus vulnérable à la fonte qui se poursuivait}}, explique le responsable de l'étude, Ron Kwok, du Laboratoire de propulsion de la NASA.
 
Le chercheur et ses collègues de la NASA et de l'Université de l'État de Washington ont analysé les données fournies par ICESat? qui a scruté le bassin arctique de [[w:2003|2003]] à 2008.
 
Généralement, la glace saisonnière atteint une épaisseur de 1,8 m tandis que celle de la glace pluriannuelle est de 2,7 m en moyenne.