Différences entre versions de « Commission européenne : un chargeur universel pour les téléphones portables en 2011 »

m
mobile → portable
m (mobile → portable)
[[Fichier:Micro USB phone charger.jpg|thumb|Un téléphone mobileportable et sa connexion de type {{Citation|micro-USB}}]]
{{date|30 décembre 2010}}
Pour répondre au chaos engendré par une trop grande variété de chargeurs pour {{w|Téléphone mobile|téléphones mobilesportables}} au sein de l'{{w|Union européenne}}, un chargeur universel devrait voir le jour en 2011. Le vice-président de la {{w|Commission européenne}}, {{w|Antonio Tajani}}, a expliqué hier à {{w|Bruxelles}} que l'industrie devait maintenant jouer son rôle et commencer à vendre des téléphones mobilesportables avec ce nouveau chargeur. Pour la Commission, {{Citation1|l'incompatibilité des chargeurs de téléphones portables représente un inconvénient majeur pour les utilisateurs, mais aussi un énorme problème écologique. Un utilisateur désireux de changer de téléphone portable doit généralement se procurer un nouveau chargeur et se débarrasser de l'ancien, même si ce dernier est en bon état}}.
 
La Commission prévoit que dans deux ans, les consommateurs pourront charger presque tous les téléphones mobilesportables chez eux avec le même chargeur. En accord avec l'Union européenne, 13 principaux fabricants de téléphones mobilesportables ont été obligés en 2009 d'équiper leurs appareils avec une interface unifiée qui s'adapte à la nouvelle norme relative à la connectivité USB. La norme devait normalement déjà être respecté en 2010 mais les nouveaux chargeurs ont d'abord dû subir des tests approfondis sous la responsabilité du {{w|Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique}} (CENELEC) ainsi que de l'{{w|European Telecommunications Standards Institute|Institut européen des normes de télécommunication}} (ETSI<ref>''European Telecommunications Standards Institute.''</ref>).
 
Seront exclus de la norme de téléphonie mobile ceux qui ne peuvent pas être connecté à l'ordinateur pour la transmission de données. Toutefois, il est prévu que ces téléphones portables au cours des deux prochaines années ne représentent qu'une minorité sur le marché.