Différences entre versions de « Commission européenne : un chargeur universel pour les téléphones portables en 2011 »

m
Réorganisation paragraphes.
m (Ajout lien Wikipédia.)
m (Réorganisation paragraphes.)
La Commission prévoit que dans deux ans, les consommateurs pourront charger presque tous les téléphones portables chez eux avec le même chargeur.
 
Fin 2010, la Commission européenne a fait adopter, par l'intermédiaire des organismes de normalisation CEN-CENELEC et ETSI, une norme européenne concernant l'alimentation électrique concernant les appareils portables (téléphones, smartphones) sur la base du protocole d'accord entre les constructeurs. La norme prévoit l'alimentation via un connecteur de type {{w|micro-USB}}. La commission avait en effet préalablement demandé aux fabricants (Apple, Emblaze Mobile, Huawei Technologies, LGE, Motorola Mobility, NEC, Nokia, Qualcomm, Research In Motion/RIM, Samsung, Sony Ericsson, TCT Mobile/ALCATEL, Texas Instruments et Atmel) de s'entendre afin de proposer une solution technique ; ce qu'ils étaient arrivés à faire. À noter que ce protocole d'accord entre les constructeurs ne fige pas définitivement une solution technologique, mais prévoit d'éventuelles évolutions/innovations possibles dans le futur. LaNotons normetoutefois devait normalement déjà être respectée depuis 2010 mais les nouveaux chargeurs ontqu'il dn'abordest dû subir des tests approfondis sous la responsabilité du {{w|Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique}} (CENELEC)pas ainsiobligatoire que de l'{{w|Europeanappareil Telecommunicationsintègre Standardsun Institute|Institutconnecteur européenmicro-USB des; normesil deest télécommunication}}possible (ETSI<ref>''European Telecommunications Standards Institute.''</ref>) (danspour le butfabricant de nefournir pasun perturberadaptateur d'autresmicro-USB. équipements électriques).
 
La norme devait normalement déjà être respectée depuis 2010 mais les nouveaux chargeurs ont d'abord dû subir des tests approfondis sous la responsabilité du {{w|Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique}} (CENELEC) ainsi que de l'{{w|European Telecommunications Standards Institute|Institut européen des normes de télécommunication}} (ETSI<ref>''European Telecommunications Standards Institute.''</ref>) (dans le but de ne pas perturber d'autres équipements électriques).
Notons toutefois qu'il n'est pas obligatoire que l'appareil intègre un connecteur micro-USB ; il est possible pour le fabricant de fournir un adaptateur micro-USB.
 
Seront exclus de la norme de téléphonie mobile ceux qui ne peuvent pas être connecté à l'ordinateur pour la transmission de données. Toutefois, il est prévu que ces téléphones portables au cours des deux prochaines années ne représentent qu'une minorité sur le marché. Selon la commission, les premiers matériels devraient être progressivement disponibles d'ici le premier trimestre 2011. On peut, en effet, penser que ce changement interviendra avec le renouvellement des gammes des constructeurs.