Différences entre versions de « Exploitation de l'or en Afrique : une bombe à retardement »

m
fautes de style et d'orthographe
m (Séparation des bandeaux publication et archivage)
m (fautes de style et d'orthographe)
L'utilisation du [[w:cyanure|cyanure]] et du [[w:mercure|mercure]] dans le processus de purification du métal précieux, a provoqué une pollution très inquiétante des nappes phréatiques. Ainsi, dans certaines zones au [[w:Mali|Mali]], 4 femmes enceintes sur 5 font une fausse couche.
 
Le coût de la dépollution se monterait à 16 milliards de dollars qui risqueraient d'être mis à la charge des États, lesquelles ne ''{{Citation|touchent déjà qu'une portion congrue des revenus générésengendrés par l'or extrait de leurs sols}}'' affirme l'{{AFP}}.
 
Selon Gilles Labarthe ''{{Citation|80% des plus gros gisements africains sont aux mains des multinationales}}''. Il dénonce l'exploitation des gisements par ''{{Citation|une poignée de firmes occidentales soutenues par la Banque mondiale - ne se privent guère, en effet, d'exploiter l'or africain et de bouleverser le mode de vie des populations locales : cadences infernales, normes de securité inexistantes, mouvements syndicaux réprimés, pollution catastrophique, etc.}}''