Différences entre les versions de « Manifestation pour un service public de l'Union Européenne permanent et indépendant »

aucun résumé de modification
Des intervenants ont aussi rappelé l’effort déjà fait dans les frais de personnel, qui représente 5 milliards d’économies entre 2004 et 2012, et qui va encore produire 3 milliards supplémentaires jusqu’en 2020. Le total des économies s’élève donc à 9 milliards euro. (Pour rappel - en 2004 avait eu lieu le plus grand élargissement de l'UE de 15 a 25 états et plusieurs nouvelles compétences ont été confiées à l'UE.)
 
Ils sont souligné, que déjà aujourd’hui - après la Reforme 2004 - la fonction public européenne n'attirent plus le personnel qualifié en le payent légèrement au dessous la moyenne (entre 1 700 à 4 200 euros brute; à noté que le salaire moyenne en Bruxelles été 3 493 Euro brute en 2009<ref>[http://statbel.fgov.be/fr/binaries/SES%202009_Loon%20naar%20werken_FR_tcm326-154856.pdf Quel salaire pour quel travail ?] pg 5</ref>. La pression permanentpermanente, donnant l'impression de la tentative de déstabiliser les Institutions, démotivent les fonctionnaires.
Les reformes voulut par les États membres réduisent d'avantage le statut et de conditions travaille, et rendent difficile d'imaginer d’attiré, par exemple, les macroéconomistes tri- voir quadri-langues avec connaissances les acquis communautaires, des législations nationales, des procédures de l'FMI etc, pour assurer la gouvernance économique.
 
;Références
|publication=ww.weuropa.eu
|date=13 décembre 2011
}}
 
* {{source|langue=fr
|http://statbel.fgov.be/fr/binaries/SES%202009_Loon%20naar%20werken_FR_tcm326-154856.pdf
|titre= Communiqué de presse - Quel salaire pour quel travail ?
|auteur= Direction générale Statistique et Information économique, Gouvernement fédéral, Royaume de la Belgique
|publication=http://statbel.fgov.be/fr/statistiques/chiffres/
|date=1 décembre 2011
}}
 
138

modifications