Différences entre les versions de « Vers une source alternative de cellules souches ? »

m
+photo
m (correction orthographe/grammaire)
m (+photo)
Des scientifiques américains des universités de Wake Forest et de Harvard ont annoncé avoir découvert le moyen de résoudre le problème éthique soulevé par les méthodes actuelles d'obtention des [[w:cellules souches|cellules souches]] humaines. En effet, celles-ci ne pouvaient être obtenues que par prélèvement sur des embryons, impliquant sa destruction. La méthode proposée par les chercheurs est beaucoup plus simple, et n'implique plus cette destruction qui est à la source de toutes les polémiques sur ce genre de travaux.
 
[[Image:Mouse embryonic stem cells.jpg|right|thumb|250px|Cellule souche embryonnaire de souris.]]
La nouvelle source (qualifiée d'abondante) serait le [[w:liquide amniotique|liquide amniotique]] dans lequel baigne le [[w:fœtus|fœtus]] lors de la grossesse. Selon les chercheurs, les cellules ont été prélevées sans nuisance pour la mère ou au foetus, et ont servi à générer plusieurs types de cellules, que l'on retrouve notamment dans le cerveau, le foie ou les os. Il est à noter que des techniques de prélèvement de liquide amniotique constituent des techniques médicales courantes ([[w:amniocentèse|amniocentèse]]). Le Dr. Anthony Atala, directeur de l'institut de médecine régénératrice de Wake Forest et coordinateur du projet de recherche a déclaré : {{guil|Notre espoir est que ces cellules offriront une ressource précieuse pour la réparation des tissus, ainsi que pour les organes de synthèse}}.
 
137

modifications