Différences entre versions de « Dijon-Longvic : mouvement d'humeur au centre de tri postal »

Bricoles
(Publication de la page)
(Bricoles)
Le responsable de la section locale [[w:CGT|CGT]], M. Juan Martinez, dénonce des manques de personnel chroniques de 10 à 15 personnes pour couvrir l'ensemble des positions de travail existantes dans l'établissement.
 
EstSont aussi pointéepointés du doigt, les {{Citation|centres d'entraide}}<ref>Dans le département de la Côte d'Orm un tel centre existe à Gevrey-Chambertin.</ref> dans le [[w:Rhône|Rhône]] et en Seine-Saint-Denis. Ce sont, en quelque sorte, des centres de tri parallèles. Ces derniers délestent près de 15 % du trafic du courrier du centre de tri de Dijon. Ce délestage serait responsable d'une partie des retards en matière de délai d'acheminement du courrier.
 
Enfin, il est reproché à [[w:La Poste (France)|La Poste]] le manque total d'information du personnel et des élus en ce qui concerne la plateforme industrielle du courrier en Bourgogne.