« Alberta : le gouvernement ne compte pas interdire la capture des chevaux sauvages » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
[version vérifiée][version vérifiée]
(Page créée avec « {{Date|{{subst:#ifeq:{{subst:#time:j}}|1|1er|{{subst:#time:j}}}} {{subst:#time:F Y}}}} La ''Wild Horses of Alberta Society'' (Société pour les chevaux sauvages de l'Albe... »)
 
Aucun résumé des modifications
[[Fichier:Horsescd1l-095.jpg|thumb|right|La population de chevaux sauvages en Alberta est estimée à 800 bêtes.]]
{{Date|23 janvier 2013}}
La ''Wild Horses of Alberta Society'' (Société pour lesdes chevaux sauvages de l'Alberta) avait demandé au gouvernement [[w:Alberta|albertain]] d'attribuer le statut d'"espèce du patrimoine" aux chevaux sauvages qui parcourent la base des collines du Sud et du Centre de la province. Selon les membres de cet organisme, les chevaux seraient mieux gérés ainsi.
 
Le ministre de l'Environnement de l'Alberta a annoncé que ces chevaux doivent être gérés puisqu'ils compétitionnent avec les autres espèces animales indigènes et que leur population est croissante. EnDe 2012son côté, cele sontprésident 800 chevaux sauvages qui ont été recensés et 216 ont été capturés, pourde la plupart, envoyés à l'abattoir.'Wild LeHorses gouvernementof provincialAlberta aSociety'' annoncéaffirme qu'il n'interdiray pasa laaucune capturepreuve desscientifique montrant que les chevaux sauvages, maisont entendun rendreeffet sonnégatif programmesur plusles transparent.autres Ilespèces n'aet toujoursque pasmême, indiquédans combiencertains decas, bêtesils serontaident capturés en 2013l'écosystème.
 
En 2011-2012, ce sont environ 800 chevaux sauvages qui ont été recensés et 216 ont été capturés, pour la plupart, envoyés à l'abattoir. Le gouvernement provincial a annoncé qu'il n'interdira pas la capture des chevaux sauvages, mais entend rendre son programme plus transparent. Il n'a toujours pas indiqué combien de bêtes seront capturés en 2013.
En 2011, un surintendant de la foresterie avait demandé qu'une stratégie soit établie pour la gestion des chevaux sauvages puisque leur population croissante représente un danger pour la population. En effet, les bêtes deviennent un danger sur les routes et peuvent même devenir agressives. À cette époque, le ministère de l'Environnement n'avait aucun plan de gestion en dehors de la distribution de permis pour les chasser durant la saison hivernale. Ce sont environ 120 chevaux sauvages qui ont ainsi été abattus au cours de l'hiver 2011.
 
En 2011, un surintendant de la foresterie avait demandé qu'une stratégie soit établie pour la gestion des chevaux sauvages puisque leur population croissante représente un danger pour la population. En effet, les bêtes deviennent un danger sur les routes et peuvent même devenir agressives. À cette époque, le ministère de l'Environnement n'avait aucun plan de gestion en dehors de la distribution de permis pour les chasser durant la saison hivernale. Ce sont environ 120 chevaux sauvages qui ont ainsi été abattus au cours de l'hiver 2010-2011.
 
== Sources ==
|publication=Radio-Canada
|date=23 janvier 2013
}}
* {{source|langue=en
|url=http://www.calgaryherald.com/technology/Group+wants+better+protection+Alberta+wild+horses/7851609/story.html
|titre=Group wants better protection for Alberta’s wild horses
|auteur=Collette Derworiz
|publication=Calgary Herald
|date=22 janvier 2013
}}
* {{source|langue=fr