« Allemagne : l'ambassade britannique disposait d'un service d'écoutes » : différence entre les versions

grammaire/orthographe
[version vérifiée][version vérifiée]
m (Ajout rapide de {{Page}} : + Royaume-Uni , + Chypre , + USA ; avec BandeauxPages)
(grammaire/orthographe)
{{Infobox Allemagne}}
{{Date|6 novembre 2013|{{w|Allemagne}}}}
Le quotidien anglais, ''The Independant'', a publié hier de nouvelles revélations selon lesquelles l'ambassade du Royaume-Uni à Berlin disposait d'une structure d'espionnage. Le bâtiment se situe près du {{w|Bundestag}} et des bureaux de la chancelière {{w|Angela Merkel}}. L'ambassadeur britannique a été immédiatement convoqué par le ministre des Affaires Étrangères, {{w|Guido Westerwelle}}, à finafin qu'il s'y expliquât. Pendant ce temps, le Premier ministre britannique, {{w|James Cameron}}, s'est refusé à faire {{Citation1|tout commentaire sur les questions d'espionnage.}} Selon le quotidien catalan, {{w|El Punt Avui}}, {{Citation1|le centre d'écoutes du quartier général des communications britanniques (GCHQ), y espionnerait depuis 2000 en violation manifeste du droit international.}}
 
De plus, la première chaîne de télévision allemande, {{w|ARD}}, a diffusé des images aériennes d'infrarouges indiquant la diminution du signal thermique des infrastructures d'espionnage au siège de l'ambassade britannique dès que le scandale a éclaté.
 
En outre, les Britanniques et les Étasuniens disposent d'une autre structure à {{w|Chypre}} pour surveiller le Proche-Orient y compris Israël leur allié. Situé au sein de la base de Dhekelia, à l'est de l'île chypriote, les services interceptaient les téléphones, les courriers électroniques, des données bancaires des chefs militaires, politiques et haut-responsableresponsables de l'administration publique de toute la zone.
 
{{Traduction
Utilisateur anonyme