Différences entre les versions de « Toulouse : l'université Jean-Jaurès obligée d'annuler un examen »

amélioration du style.
(conclusion empirique (par ailleurs partagée par les sources))
(amélioration du style.)
[[Fichier:Blocage UT2J nov14 (5234).jpg|thumb|Ce n'est pas le premier incident de ce type cette année, mais c'est probablement celui qui touche le plus grand nombre d'étudiants.]]
{{Date|25 mai 2015}}
Ce jeudi 21 mai à 14h, {{formatnum:3000}} étudiants de l'université Jean-Jaurès à {{w|Toulouse}}, anciennement ''université de Toulouse II - Le Mirail'', en {{w|France}}, étaient convoqués pour passer l'un des plus importants examens d'anglais de l'année, qui concernait la majorité des filières de la première à la cinquième année. La veille dans la soirée, les étudiants ont reçu un communiqué laconique les informant de l'annulation de l'épreuve, sans en expliquer les raisons.
 
En fait, un des amphithéâtres prévus pour l'examen, réservé depuis plusieurs mois, était occupé par une autre épreuve, ce qui ne permettait donc pas la tenue de l'examen d'anglais. L'université a communiqué en urgence sur les réseaux sociaux, mais de nombreux étudiants se sont déplacés sans avoir vu le message.
La solution trouvée, {{Citation1|certes loin d'être idéale}}, a été d'attribuer la note de 10/20 à tous les étudiants, en annulant les notes obtenues au cours du semestre. Les étudiants qui s'estiment lésés auront la possibilité de passer le rattrapage à la fin du mois de juin.
 
Une fois de plus, à l'Université de Toulouse II, c'est auxles étudiants de subirsubissent les conséquences de la situation.
 
{{clr}}
Utilisateur anonyme