« Attentat en Isère : ce que l'on sait de l'attaque contre l'usine » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
[version vérifiée][version vérifiée]
mAucun résumé des modifications
Aucun résumé des modifications
 
== Déroulement de l'attentat ==
Yassin Salhi, l'auteur présumé de l'attentat, arrive peu avant 9 h 30 dans une voiture bénéficiant d'un agrément pour accéder au site de l'usine Air Products, classé Seveso et par conséquent protégé. Il pénètre sans problème dans l'usine. Sept minutes plus tard, il projette avec violence sa camionnette sur un hangar contenant des bonbonnes de gaz et d’acétoned'acétone, provoquant une forte explosion.
 
Les pompiers arrivent très rapidement sur les lieux. Le suspect est alors en train d'ouvrir des bouteilles d’acétone dans un second hangar. Un pompier parvient à maîtriser Yassin Salhi et le remet aux gendarmes. Les secours découvrent ensuite une mise en scène massacremacabre : un corps décapité est retrouvé à l’aplombl'aplomb du véhicule puis la tête de la victime accrochée au grillage de l'enceinte du site, entourée de banderoles sur lesquelles est inscrite en arabe la {{W|chahada}}, la profession de foi islamique.
 
La victime de l'attaque est Hervé Cornara, 54 ans. Il est directeur commercial de Colicom/ATC, une entreprise de transport à Chassieu (Rhône) pour laquelle le suspect travaillait depuis trois mois.
 
Yassin Salhi, né en mars 1980 d'un père algérien et d'une mère marocaine, résidantrésidait à {{W|Saint-Priest}}. Chauffeur-livreur depuis mars 2015 dans cette entreprise de transport, il est marié et père de trois enfants. Sa compagne, qui a déclaré après les attaques « {{Citation|nous sommes des musulmans normaux »}}, a été interpellée., Touttout comme la sœur du suspect.
 
Le {{W|parquet antiterroriste de Paris}} a été saisi de l’enquêtel'enquête. Il tente d'établir les circonstances exactes de l'attaque, déterminer les mobiles de l'attaque et démontrer d'éventuel complicités.
 
== Réactions ==
 
En conséquence de l’attaquel'attaque, un conseil restreint de sécurité a eu lieu le 26 juin 2015 à 15 h 30 à l’Élyséel'Élysée. {{W|François Hollande}} a quitté précipitamment une réunion du Conseil européen de Bruxelles concernant la crise de la dette publique grecque, tandis que le Premier ministre {{W|Manuel Valls}} a interrompu son déplacement en Colombie. Le {{W|Plan Vigipirate}} a été fixé au niveau alerte attentat en région Rhône-Alpes et ce pour une durée de trois jours.
 
Le président directeur général d'Air Products déclare par voie de presse ses condoléances aà la famille de la victime et son soutien aux ouvriers qui travaillent sur le site en France. Il exprime sa gratitude sur la réponse apportée des autorités françaises et la coopération de la société sur l’enquête.
 
{{Citation3|La question n'est pas de savoir s'il y aura un nouvel attentat, mais quand.|Manuel Valls}}
|année=2015
}}
 
 
{{Page|Crimes et délits|France}}