Différences entre versions de « Pologne : visite du pape François à Auschwitz »

m
Commonscat
(ajout)
m (Commonscat)
 
En raison de son silence, il s'était expliqué en avance le 26 juin 2016 pendant son retour d'Albanie : {{Citation1|Je voudrais aller dans ce lieu d'horreur sans discours, sans personne, seulement avec le strict nécessaire [...] seulement entrer et prier.}} Contrairement à lui, ses deux prédécesseurs avaient tenu un discours, même si Benoît XVI s'en était excusé par le même moment. Le journaliste Jean-Marie Guénois explique que le pape François étant le premier pape non européen à visiter le camp, celui-ci ne possède donc pas de passif européen sur le dur sujet de la Shoah, et voulait donc se présenter au camp comme un ami de la communauté juive.
{{Commonscat|Franciscus' visit in Auschwitz-Birkenau }}
 
{{Formatnum:900000}} juifs, Roms, polonais et autres ont été exécutés à Auschwitz.