Différences entre versions de « Burundi : le pays demande le remplacement de Jamal Benomar »

aucun résumé de modification
(Page créée avec « vignette|gauche|Jamal Benomar en mars 2013.{{Infobox Burundi}}{{Date|14 octobre 2016}} Le gouvernement burundais a annoncé... »)
 
[[Fichier:Jamal Benomar at Chatham House.jpg|vignette|gauche|Jamal Benomar en mars 2013.]]
[[Fichier:Jamal Benomar at Chatham House.jpg|vignette|gauche|Jamal Benomar en mars 2013.]]{{Infobox Burundi}}{{Date|14 octobre 2016}} Le gouvernement burundais a annoncé avoir demandé le remplacement de {{w|Jamal Benomar}}, émissaire envoyé par le {{w|conseil de sécurité des Nations unies}} il y a environ un mois pour tenter la voie du dialogue avec le {{w|Burundi}}, en particulier vis-à-vis du positionnement récent du pays face aux actions du {{w|Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme}} et du bureau de l'ONUB ({{w|Opération des Nations unies au Burundi}}. La prochaine prise de fonction de {{w|Antonio Guterres}} à la place de {{w|Ban Ki-moon}} semble avoir constituer le prétexte centrale de cette demande.
{{Infobox Burundi}}
{{Date|15 novembre 2016}}
[[Fichier:Jamal Benomar at Chatham House.jpg|vignette|gauche|Jamal Benomar en mars 2013.]]{{Infobox Burundi}}{{Date|14 octobre 2016}} Le gouvernement burundais a annoncé avoir demandé le remplacement de {{w|Jamal Benomar}}, émissaire envoyé par le {{w|conseil de sécurité des Nations unies}} il y a environ un mois pour tenter la voie du dialogue avec le {{w|Burundi}}, en particulier vis-à-vis du positionnement récent du pays face aux actions du {{w|Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme}} et du bureau de l'ONUB ({{w|Opération des Nations unies au Burundi}}. La prochaine prise de fonction de {{w|Antonio Guterres}} à la place de {{w|Ban Ki-moon}} semble avoir constituer le prétexte centrale de cette demande.
 
Si {{w|Farhan Haq}}, porte-parole du secrétariat général de l'ONU, annonce en retour que l'organisation maintient sa confiance à {{w|Jamal Benomar}}, un éventuel remplacement serait à rapprocher à celui de {{w|Saïd Djinnit}} obtenu en juin 2015 par {{w|Pierre Nkurunziza}}.