Différences entre versions de « Le Brésil montre la haute gastronomie et ferme de bonnes affaires en France »

aucun résumé de modification
(publish.)
Balise : publication non vérifiée
 
 
 
En même temps que les chefs participaient à la compétition, à quelques mètres de l’équipe qui commandait couteaux et casseroles, dix entreprises brésiliennes ont montré le différentiel des ingrédients nationaux pour la haute gastronomie aux quelque huit mille acheteurs internationaux présents à Sirha (le principal salon international professionnels de la restauration et de l'hôtellerie) où les meilleures entreprises du monde se disputent l'attention des consommateurs.
 
=== Les affaires : Millionnaires et saveurs différenciées ===
Avec le succès public de la présentation de chaque chef, les entreprises/sociétés brésiliennes estiment que les contacts commerciaux établis au Bocuse d'Or devraient rapporter environ 4,5 millions de dollars américains (3,9 millions de euros) pour le pays au cours des 12 prochains mois.
 
"La chose la plus importante est de faire les contacts. À chaque événement, les clients s’essayent/essaieront, connaissant les différentes manières d’utiliser les produits et enchantant progressivement avec les ingrédients que nous proposons», explique Fernando Arruda, directeur des exportations pour/d’une société qui a apporté à l'événement le tapioca hydratada, un des produits les plus demandés par ceux qui recherchent des articles de fantaisie, ainsi que de l'açaí, de la pulpe de fruits et des aliments cuits et emballés sous vide.
 
"Le Brésil est déjà un important exportateur de produits alimentaires, mais nous souhaitons maintenant accroître les ventes internationales de produits à valeur ajoutée. C'est la première fois que le Brésil participe à l'aspect commercial de Sirha avec de très bons résultats ", a expliqué Camila Meyer, analyste des activités à l'Agence Brésilienne Pour la Promotion des Exportations et des IvestissementsInvestissements (Apex-Brésil).
 
Selon Camila, des actions promotionnelles destinées à un public spécialisé servent non seulement à mettre en valeur la gastronomie brésilienne, mais également à prouver que des ingrédients différenciés peuvent transformer les plats traditionnels en "quelque chose d'unique".
1 500

modifications