Différences entre les versions de « Le Brésil autorise 25 000 immigrants à travailler dans le pays en 2017 »

m
Wikification
m (Wikification)
 
Les États-Unis sont à l'origine de la majorité des migrants qui sont venus travailler dans le pays en 2017, avec 5 000 autorisations. Les autres pays en tête de liste sont les Philippines (2,1 000), le Royaume-Uni (1 800), la Chine (1,6 000) et l' Inde (1 500). Les trois premières nations de la liste sont les principales sources d'immigration entrant sur le marché du travail depuis 2011. Les principales destinations de ces travailleurs au Brésil l'an dernier étaient les États de Rio de Janeiro (11 100), São Paulo (10 , 7 mille) et Rio Grande do Sul (603).
 
;== Sexe, âge et zone: ==
Dans la réduction par sexe, sur les 25 900 permis de travail au Brésil, 22 500 étaient des hommes et 3,3 000 ont été transmis à des femmes. Si les groupes d’âge étaient observés, le groupe principal était de 35 à 49 ans, avec 10 800 autorisations accordées, suivi de 20 à 34 ans, avec 9 900 autorisations.
 
La région (ou le groupe professionnel, selon les termes utilisés dans le rapport) comptant le plus grand nombre d’immigrants est celle des professionnels des sciences et des arts, avec 12 200 autorisations autorisées. Viennent ensuite les techniciens de niveau moyen (6 600), les travailleurs de la production de biens industriels (2 400), les vendeurs et les employés du commerce et des services (1 800), les directeurs et les gestionnaires (1 300 employés). ) et des ouvriers en réparation et entretien (798).
 
;== 2018: ==
Au premier semestre de 2018, 13 700 permis de travail ont été accordés au Brésil. Contrairement à la tendance à la baisse observée ces dernières années par rapport au premier semestre de l’année dernière, ce nombre était plus élevé. De janvier à juin 2017, 11 900 permis ont été délivrés. En ce qui concerne le groupe professionnel, le profil le plus commun était celui des techniciens de niveau moyen (5 300), suivis des professionnels des sciences et des arts (4 100).
 
28

modifications