« Côte d'Ivoire : incarcération de Jacques Mangoua le vice-président du PDCI » : différence entre les versions

aucun résumé des modifications
(m)
Aucun résumé des modifications
 
Son arrestation fait suite à la découverte, le 21 septembre, à son domicile de N'Guessankro (son village natal situé non loin de la ville de Bouaké), d'un stock de munitions d'armes, et d'une quarantaine de machettes. La justice ivoirienne a donc ouvert une procédure de flagrant délit a son encontre, a précisé le procureur de Bouaké Bramane Koné.
 
En attendant son jugement en correctionnelle dès le jeudi 3 octobre, la section PDCI locale dénonce un complot contre son haut-cadre. Jacques Mangoua risque jusqu'à dix ans de prison.
Jacques Mangoua risque jusqu'à dix ans de prison.
 
 
 
== Sources ==