Différences entre les versions de « Québec : le taux d’appui du premier ministre devient pharaonique »

me semble mieux, mais sinon pas hésiter à reverter
m
(me semble mieux, mais sinon pas hésiter à reverter)
Plusieurs dirigeants dans le monde obtiennent un appui médiocre face à la {{w|pandémie de COVID-19}}. Comme les 38 % d'appuis pour le président français {{w|Emmanuel Macron}} ou les 44 % du président {{w|Donald Trump}}. Mais ce n'est pas le cas du premier ministre du Québec {{w|François Legault}} qui fait presque l'unanimité avec un taux d'approbation de 94 %, surpassant même le score respectable du premier ministre du Canada {{w|Justin Trudeau}} qui obtient 66 % d'appuis. Ou encore son homologue ontarien {{w|Doug Ford}} (64 %). Du jamais vu dans un état démocratique.
 
L'ancien homme d'affaires a su garder la confiance de la population tout en lui imposant des sacrifices inédits. Désormais, politiciens et journalistes ont appris que remettre en question ses décisions revient à marcher sur des œufs au près de l'opinion publique. Cela n'a cependant pas empêché le {{w|Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec}} de critiquer publiquement le gouvernement en l'accusant d'utiliser la COVID-19 comme prétexte pour mettre deen l'avant sa politique de coupe budgétaire dans la fonction publique.
 
== Voir aussi ==
255

modifications