« France : lancement du « Ségur de la santé » » : différence entre les versions

aucun résumé de modification
(Ortho)
Balises : Modification par mobile Modification par le web mobile
Aucun résumé des modifications
Les réunions se tiendront par visioconférence à partir de ce lundi, et près de 300 personnes pourraient participer. La hausse des salaires, le temps de travail ou la gouvernance des hôpitaux sont autant de thématiques qui devraient être abordées. Le ministre français de la Santé, {{w|Olivier Véran}}, a prévenu : {{citation|Nous irons vite, nous irons fort.}}
 
[[File:P1000526 Paris XIII Hopital Pitié-Salpétrière reductwk.JPG|thumb|Entrée du groupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière.]]
Avant le début de la pandémie de COVID-19, le personnel hospitalier manifestait depuis plusieurs mois pour diverses revendications, mais qui n'avaient pas trouvé l'écoute du gouvernement d'{{w|Édouard Philippe}}.
 
Ces derniers jours, Emmanuel Macron a reconnu que le gouvernement {{citation|a sans doute fait une erreur}} dans sa politique en matière de santé. Et que la réforme entreprise en 2018 {{w|Ma santé 2022}} {{citation|ne portait pas assez de sens}}. En visite à l'{{W|HôpitalGroupe hospitalier de la Pitié-Salpêtrière - Charles-Foix|hôpital de la Pitié-Salpêtrière}}, le chef de l'État français avait promis des revalorisations salariales au personnel.
 
== Sources ==