« Italie : Mario Draghi nouveau premier ministre a prêté serment » : différence entre les versions

m
Coquilles
[version vérifiée][version vérifiée]
(Publication)
m (Coquilles)
[[Fichier:DraghiConte.jpg|thumb|right|{{W|Mario Draghi}} à la cérémonie la veille avec {{W|Giuseppe Conte}}, désormais ex-premier ministre.]]
 
{{Chapeau|L'ancien président de la {{w|Banque Centrale Européenne}} a prêté serment en « jur[ant] d'être loyal à la République » selon ses mots pour devenir premier ministre de l'Italie et aider à sortir des crises sanitairesanitaires et politiquepolitiques qui touchent le pays.}}
 
{{Date|13/02/20 2021}} Succédant à {{w|Giuseppe Conte}}, {{w|Mario Draghi}} est le nouveau premier ministre d'Italie. L'ex-président de la {{w|Banque Centrale Européenne}} sera désormais sous les ordres du président {{w|Sergio Mattarella}}. Élu avec une très forte majorité la veille, il a {{citation|jur[é] [...]être loyal à la République}} pour son mandat.
 
;Super Mario
En 2012, il avait, à la tête de la BCE, fortement aidé à relever la zone euro de sa crise financière, ce qui lui avait valu le surnom de « Super Mario ». Il devra donc œuvrer comme 9 ans auparavant pour sauver l'économie italienne, doncdont le <abbr title="Produit Intérieur Brut">PIB</abbr> a réduit de 8, 9 % en un an.
 
[[Fichier:COVID-19 Italy - Cases per capita.svg|thumb|left|Nombre de cas par province en Italie.]]
 
;Des situations critiques
Cependant, son travail sera d'autant plus difficile que l'Italie a s'approche de la barre des 100 000 morts de la {{w|COVID-19}}. L'Italie qui n'a en effet vacciné que moins de 2 % de sa population, et cela ne fait que s'aggraver avec les retards de livraison des vaccins. De plus, le pays est également en pleine crise démographique, à tel point que la population pourrait réduire de 16 millions en 2050, et même de 50 % d'ici 2100.
 
{{clr}}