« Fidji : Frank Bainimarama est nommé Premier ministre par intérim » : différence entre les versions

m
m (liens wikipédiens, Replaced: w:FidjiFidji)
 
Au lendemain de la restitution de ses prérogatives constitutionnelles, Ratu Josefa Iloilo, président de la République de [[w:Fidji|Fidji]], a nommé le commodore [[w:Franck Bainimarama|Franck Bainimarama]], commandant en chef des armées fidjiennes et auteur du coup d'État du [[w:5 décembre|5 décembre]] [[w:2006|2006]], au poste de Premier ministre par intérim.
 
Dans une petite allocution prononcée après sa prestation de serment, le nouveau Premier ministre a annoncé que, s'il cumulerait les fonctions de commandant en chef des forces armées et la direction du gouvernement, il se refusait toutefois à percevoir un traitement en tempstant que Premier ministre et continuerait à ne percevoir que son salaire de militaire.
 
Les réactions sont diverses. L'ancien Premier ministre [[w:Laisenia Qarase|Laisenia Qarase]], renversé à l'occasion du coup d'État et assigné à résidence, depuis cette date, dans son village de Mavana, sur l'île de Vanua Balavu, dans l'archipel de Lau, a évidemment mis en garde contre une aggravation de la situation dans l'archipel, qualifiant M. Bainimarama de {{guil|dictateur}} qui n'accepterait de dialogue que si celui-ci va dans le sens de ses volontés. M. Qarase ajoute qu'il a toujours mis en garde contre une arrivée au pouvoir de M. Bainimarama, que ce soit par la force ou nommé par le président.