Différences entre versions de « Élection présidentielle contestée au Togo »

m
Archive (Orth., Typo.), typos fixed: Etats → États, éss → ess
m (A protégé Élection présidentielle contestée au Togo: {{archive}} [edit=sysop:move=sysop])
m (Archive (Orth., Typo.), typos fixed: Etats → États, éss → ess)
L'UFC (Union des forces du changement) représenté par Akitani Bob, 74 ans, se contente de petites affiches de modèle unique : ''« Ni revanche, ni chasse aux sorcières »'' et ne peut pas se permettre des déplacements de campagne. Elle a néanmoins accepté de participer à l'élection.
 
L'opposition a d'ailleurs déclaré, hier samedi, l'éléction invalide, car elle craint des fraudes électorales importantes - tels l'achat des voix. Craignant une élection non-démocratique, le ministre de l'interieur, [[w:François Boko|François Boko]] à réclamé l'interruption du procéssusprocessus de vote qu'il éstime ''« suicidaire »''. La réponse donnée à ce colonnel considéré comme républicain fut un limogage. Cette action fait craindre une séparation partielle de l'armée et des affrontements meurtriers.
 
Les observateurs étrangers de la Communauté économique des EtatsÉtats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) craignent une autoproclamation des deux candidats principaux et aperçoivent la menace d'une guerre civile dans l'ancienne colonie allemande. L'Union Européenne et les États-Unis ont exprimé leur ''« préoccupation »'''
 
Cette élection intervient alors que les tensions entre opposition et la police loyale au Rassemblement pour le Togo (RPT) se sont accrues ces derniers jours faisant plusieurs morts. Depuis vendredi, les frontières sont fermées.