Ouvrir le menu principal

Suisse : Micheline Calmy-Rey plaide en faveur d'un retour à la confiance et à la collégialité

Micheline Calmy-Rey accède cette année pour la seconde fois à la présidence du pays

3 janvier 2011. – Dans son allocution radio-télévisée de Nouvel-An, la présidente suisse pour l'année 2011 Micheline Calmy-Rey s'est dite à l'écoute de la population pour cette année et assure vouloir miser sur un retour de la collégialité au sein du Conseil fédéral. L'approfondissement des relations avec l'Union européenne devient le point principal de son agenda politique.

« Présidente de toutes les Suissesses et de tous les Suisses », la Genevoise a assuré les téléspectateurs qu'elle prenait au sérieux « les peurs et les appréhensions qu'engendre un monde globalisé », tout en affirmant que « se cacher derrière nos montagnes n'est [..] pas une solution » pour combattre les risques inhérents à la globalisation. Afin de faire entendre la voix du pays, la ministre mise sur un gouvernement fort et uni, conduit par une volonté de collégialité lui permettant de s'exprimer d'une seule voix.

Dans le domaine des relations avec l'Union européenne, principal partenaire politique et économique du pays, qui devraient être le sujet principal de cette année sur le plan de la politique étrangère, elle a appelé les Suisses à « faire un peu entorse à la modestie et l'autocritique typiquement suisses » afin de développer la conscience de la valeur du pays.

Cette année 2011, qui marque la seconde présidence de Micheline Calmy-Rey, sera marquée sur le plan de la politique intérieure par les élections législatives fédérales.

Sources