Ouvrir le menu principal

Suisse : la nouvelle cheffe du SECO sera une femme

Le ministre Johann Schneider Ammann a annoncé mercredi la nomination de Marie-Gabrielle Ineichen.

3 février 2011. – Comme annoncé dans les médias depuis quelques semaines, c'est, pour la première fois, une femme qui va prendre la tête du Secrétariat d'État à l'économie (SECO). Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch a en effet été nommée à ce poste par le Conseil fédéral, sur proposition du ministre de l'Économie Johann Schneider-Ammann. Elle remplacera Jean-Daniel Gerber qui devrait prendre sa retraite à la fin du mois de mars.

La nominée, âgée de 50 ans, a été choisie parmi une vingtaine de candidats. Décrite comme « une femme qui a du mordant, des compétence sociales et économiques » par son ministre de tutelle, elle est avocate de formation et parle couramment sept langues, dont les trois langues nationales, le russe et le chinois. De plus, elle travaille déjà depuis une vingtaine d'années au SECO, où elle est aujourd'hui directrice du centre de prestations Commerce mondial à la Direction des affaires économiques extérieures après avoir dirigé le secteur OMC. Dans le communiqué annonçant sa nomination[1], les autorités fédérales rappellent également qu'elle est membre de la direction du SECO depuis le 1er avril 2007. La nouvelle secrétaire est issue, tout comme son ministre de tutelle, des rangs du Parti libéral-radical du canton de Berne.

Première femme a accéder au rang de secrétaire d'État, Madame Ineichen pourrait être rapidement suivie. Le projet de réforme du gouvernement fédéral prévoit en effet d'augmenter le nombre de secrétaires, qui ne sont que quatre pour le moment.

De son côté, Jean-Daniel Gerber, actuel titulaire du poste, devrait prendre sa retraite fin mars. Il devrait ensuite rejoindre le conseil d'administration du groupe Lonza un mois plus tard.

Références

Sources