Tour de France 2011 : André Greipel empoche la 10e étape

Tour de France 2011.jpg
Les cinq derniers articles


Interprojet
avant 2010
2012 après
Profil de la 10e étape.
Source : Maxxl2.

12 juillet 2011. – La 10e étape du Tour de France 2011, tracée sur 158 kilomètres entre Aurillac, en Auvergne, et Carmaux, en Midi-Pyrénées, a vu la victoire de l'Allemand André Greipel devant le Britannique Mark Cavendish et l'Espagnol José Joaquín Rojas au sprint. Le Français Thomas Voeckler conserve le maillot jaune de leader du classement général sur ses épaules.

Parcours

Cette dixième étape marque la sortie du Massif central. Si le tracé court est sur le papier dévolu aux sprinters, les baroudeurs pourraient également avoir leur mot à dire grâce à un profil plutôt vallonné comprenant quatre difficultés.

Déroulement

 
André Greipel, vainqueur de l'étape, lors de la présentation des équipes du Tour Down Under 2009.
Source : Blnguyen.

Il faut attendre le dix-neuvième kilomètre pour voir une échappée réellement se former, qui avait profité d'un moment de flottement dû à une chute sans gravité survenue au kilomètre onze impliquant notamment le Néerlandais Robert Gesink (Rabobank), l'Américain Levi Leipheimer (Team RadioShack), le Suisse Fabian Cancellara (Leopard-Trek), le Belge Björn Leukemans (Vacansoleil-DCM) et le Français Jérémie Galland (Saur-Sojasun). À l'avant, on retrouve les Français Rémy Di Grégorio (Astana), Julien El Fares (Cofidis), Sébastien Minard (AG2R La Mondiale), Arthur Vichot (FDJ et Anthony Delaplace (Saur-Sojasun) ainsi que l'Italien Marco Marcato (Vacansoleil-DCM). Par ailleurs, deux coureurs n'ont pas pris le départ d'Aurillac : le Russe Alexandr Kolobnev (Team Katusha), exclu à la suite d'un contrôle positif à un diurétique lors de la cinquième étape, et l'Ukrainien Yaroslav Popovych (Team RadioShack), victime de blessures consécutives à plusieurs chutes au cours de la première semaine.

Cette fois, le sprint intermédiaire, situé à Maurs, est placé en début d'étape, après seulement trente-sept bornes parcourues, ce qui peut expliquer la moyenne de 51,6 kilomètres effectués durant la première heure de course, la plus élevée depuis le début de ce Tour. Vichot y devance Delaplace, Minard, Marcato, Di Grégorio et El Fares. C'est donc un peloton lancé à vive allure qui se dispute la septième place pour neuf points. Le Britannique Mark Cavendish (HTC-Highroad) se montre le plus rapide, tandis que son coéquipier Australien Mark Renshaw prive l'Espagnol José Joaquín Rojas (Movistar), manifestement irrité par cette manœuvre, de la huitième place. Le maillot vert belge Philippe Gilbert hérite, lui, de cinq unités.

Dans la portion descendante qui suit, l'équipe Europcar du maillot jaune français Thomas Voeckler prend les choses en main pour contrôler l'écart avec les six hommes de tête, qui ne compteront pas plus de 3’57” d'avance. Malgré ces chances quasi-nulles d'aller au bout, Marcato ne ménage pas ses efforts et va engranger un total de cinq points dans les côtes de Figeac, Loupiac et Villefranche-de-Rouergue, protégeant ainsi le maillot à pois de son coéquipier néerlandais Johnny Hoogerland, blessé mais au départ de l'étape.

Passé la localité de Rieupeyroux, point culminant du parcours, la route descend à nouveau et l'avantage de l'échappée fond. Marcato, élu combatif du jour, Minard et Vichot décident de tenter un ultime baroud d'honneur avant d'être repris au pied de la dernière difficulté du jour, la côte de Mirandol-Bourgnounac. C'est là que, sous l'impulsion des Omega Pharma-Lotto, le peloton explose et cinq coureurs se détachent : Voeckler, Gilbert, l'Allemand Tony Martin (HTC-Highroad), le Français Tony Gallopin (Cofidis) et le Belge Dries Devenyns (Quick Step). Le premier en profite pour aller chercher un point au sommet, portant son contingent au classement de la montagne à dix-sept points.

Il reste alors quinze kilomètres à boucler pour plonger sur Carmaux. Mais le quinté peine à s'entendre même si la situation est identique dans un peloton scindé en plusieurs groupes. À huit bornes du but, Gilbert part seul et résiste jusqu'au panneau des cinq kilomètres, moment choisi par les Espagnols d'Euskaltel-Euskadi Gorka Izagirre et Alan Pérez pour placer de brèves accélérations. Le Français Blel Kadri (AG2R La Mondiale) et le Néerlandais Rob Ruijgh (Vacansoleil-DCM) les imitent, également sans succès. Le Britannique David Millar cherche à son tour à désorganiser le train HTC-Highroad de Cavendish.

C'est un peloton réduit à quatre-vingt unités qui se présente sous la flamme rouge, l'Italien Daniel Oss (Liquigas-Cannondale) en tête. Cavendish lance son sprint dans le dernier virage mais, usé par les mouvements de course et ne possédant plus d'équipiers pour l'emmener dans les derniers hectomètres, est coiffé sur la ligne par son ennemi de toujours, l'Allemand André Greipel (Omega Pharma-Lotto), qui signe là sa première victoire sur la Grande Boucle en autant de participations.

Classements

Étape

1.   Allemagne André Greipel Omega Pharma-Lotto en 3 h 31 min 21 s
2.   Royaume-Uni Mark Cavendish HTC-Highroad + 0 s
3.   Espagne José Joaquín Rojas Movistar m.t.
4.   Norvège Thor Hushovd Garmin-Cervélo m.t.
5.   France Romain Feillu Vacansoleil-DCM m.t.
6.   Italie Daniel Oss Liquigas-Cannondale m.t.
7.   France Sébastien Hinault AG2R La Mondiale m.t.
8.   Slovénie Borut Božič Vacansoleil-DCM m.t.
9.   Royaume-Uni Geraint Thomas Team Sky m.t.
10.   France Samuel Dumoulin Cofidis m.t.

Général

1.   France Thomas Voeckler Europcar en 42 h 6 min 32 s
2.   Espagne Luis León Sánchez Rabobank + 1 min 49 s
3.   Australie Cadel Evans BMC Racing 2 min 26 s
4.   Luxembourg Fränk Schleck Leopard-Trek 2 min 29 s
5.   Luxembourg Andy Schleck Leopard-Trek 2 min 37 s
6.   Allemagne Tony Martin HTC-Highroad 2 min 38 s
7.   Slovaquie Peter Velits HTC-Highroad m.t.
8.   Allemagne Andreas Klöden Team RadioShack 2 min 43 s
9.   Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 2 min 55 s
10.   Danemark Jakob Fuglsang Leopard-Trek 3 min 8 s

Points

1.   Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 226 pts
2.   Espagne José Joaquín Rojas Movistar 209 pts
3.   Royaume-Uni Mark Cavendish HTC-Highroad 197 pts

Montagne

1.   Pays-Bas Johnny Hoogerland Vacansoleil-DCM 22 pts
2.   France Thomas Voeckler Europcar 17 pts
3.   États-Unis Tejay Van Garderen HTC-Highroad 5 pts

Jeune

1.   Pays-Bas Robert Gesink Rabobank en 42 h 10 min 33 s
2.   Estonie Rein Taaramäe Cofidis + 51 s
3.   France Arnold Jeannesson FDJ 1 min 20 s

Équipe

1.   France Europcar en 125 h 37 min 34 s
2.   Luxembourg Leopard-Trek + 32 s
3.   États-Unis Team RadioShack 1 min 2 s

Combativité

Abandons

Sources

Sources francophones
Sources anglophones