Ouvrir le menu principal

Tour de France 2011 : Mark Cavendish enlève un cinquième succès dans la 21e étape, Cadel Evans le classement final

Tour de France 2011.jpg
Les cinq derniers articles


Interprojet
avant 2010
2012 après
Profil de la 21e étape.
Source : Yves LG.

24 juillet 2011. – La 21e et dernière étape du Tour de France 2011, tracée sur 95 kilomètres entre Créteil et l'avenue des Champs-Élysées de Paris, en Île-de-France, a vu la victoire du Britannique Mark Cavendish, qui s'adjuge le maillot vert du classement par points, devant le Norvégien Edvald Boasson Hagen et l'Allemand André Greipel au sprint. Cadel Evans est le premier australien à ramener le maillot jaune de leader du classement général, les frères luxembourgeois Andy, pour la troisième fois sur la seconde marche, et Fränk Schleck complétant le podium final. Le maillot à pois du classement de la montagne revient à l'Espagnol Samuel Sánchez, le maillot blanc de meilleur jeune au Français Pierre Rolland et le classement par équipe à la formation américaine Garmin-Cervélo.

Sommaire

Parcours

 
Le Tour se clôture sur les Champs-Élysées.
Source : Palagret.

Après un transfert en avion depuis l'aéroport international de Grenoble-Isère avec Qatar Airways, les 167 rescapés de ce Tour de France procèdent, comme à l'accoutumée, au « critérium » de la dernière étape, durant 45 kilomètres depuis Créteil jusqu'à l'entrée dans Paris, récompense pour les coureurs, qui doivent accomplir huit tours de circuit sur les Champs-Élysées, qui devraient offrir un nouveau sprint royal, où Mark Cavendish est invaincu depuis 2009 avec pour enjeu le maillot vert, pour une distance totale de 95 kilomètres, soit l'étape en ligne la plus courte de cette édition.

Déroulement

 
Mark Cavendish, vainqueur de l'étape et du classement par points, lors du Tour 2009 à Barcelone.
Source : Elyobelyob.

Une minute de silence est observée avant le départ en mémoire des victimes des récents attentats survenus en Norvège. Jusqu'à l'arrivée dans Paris, l'heure est, comme le veut la tradition, aux photographies et au défilé d'un peloton très lent qui arrive au terme de trois semaines de compétition.

Les choses sérieuses commencent dès l'entrée dans la ville-lumière avec de multiples tentatives d'échappée alors que l'Américain George Hincapie (BMC Racing), coéquipier du maillot jaune qui aura participé à sa seizième Grande Boucle, est, symboliquement, le premier à franchir la ligne d'arrivée sur le Champs-Élysées. C'est au kilomètre cinquante-six que six hommes se détachent, sous l'impulsion du Britannique Ben Swift (Team Sky), accompagné des Français Jérémy Roy (FDJ), élu la veille super-combatif de ce Tour, et Christophe Riblon (AG2R La Mondiale), du Danois Lars Bak (HTC-Highroad), du Portugais Sérgio Paulinho (Team RadioShack) et du Slovène Kristjan Koren (Liquigas-Cannondale).

À l'approche du sprint intermédiaire du haut des Champs, l'avance des hommes de tête tourne autour de quarante secondes et ne s'élèvera pas davantage. Koren passe en tête devant Roy, Paulinho, Bak, Riblon et Swift. Derrière, le Britannique Mark Cavendish (HTC-Highroad) empoche les neuf points de la septième place et conforte son maillot vert, ses deux adversaires, l'Espagnol José Joaquín Rojas (Movistar) et le Belge Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto), héritant respectivement de sept et six points.

Dans l'ultime tour de circuit, Bak, qui n'a pas relayé ses compagnons d'échappée étant un coéquipier de Cavendish, accélère et se débarrasse de Swift, le dernier à avoir résisté dans sa roue, avant d'être avalé par le peloton lancé à toute allure au panneau des deux kilomètres. Une fois encore placé dans un fauteuil, Cavendish conclu devant le Norvégien Edvald Boasson Hagen (Team Sky) et l'Allemand André Greipel (Omega Pharma-Lotto), qui remonte en force dans les derniers hectomètres mais fait les frais de son placement initial, trop loin de la roue du Manx Express, vainqueur du classement par points, qui signe un troisième succès consécutif sur la plus belle avenue du monde, le cinquième dans cette édition, le vingtième au total et le trentième dans un grand tour. L'Australien Cadel Evans (BMC Racing) s'adjuge, lui, son premier Tour de France à l'âge de 34 ans.

Classements

 
Cadel Evans, vainqueur du Tour de France 2011, déjà vêtu du maillot jaune lors de la 5e étape du Tour de Romandie 2011 à Genève.
Source : Thortuck.

Étape

1.   Royaume-Uni Mark Cavendish HTC-Highroad en 2 h 27 min 2 s
2.   Norvège Edvald Boasson Hagen Team Sky + 0 s
3.   Allemagne André Greipel Omega Pharma-Lotto m.t.
4.   États-Unis Tyler Farrar Garmin-Cervélo m.t.
5.   Suisse Fabian Cancellara Leopard-Trek m.t.
6.   Italie Daniel Oss Liquigas-Cannondale m.t.
7.   Slovénie Borut Božič Vacansoleil-DCM m.t.
8.   Lituanie Tomas Vaitkus Astana m.t.
9.   Allemagne Gerald Ciolek Quick Step m.t.
10.   France Jimmy Engoulvent Saur-Sojasun m.t.
 
Samuel Sánchez, vainqueur du classement de la montagne, lors du Critérium du Dauphiné 2010.
Source : Matthieu Riegler.

Général

1.   Australie Cadel Evans BMC Racing en 86 h 12 min 22 s
2.   Luxembourg Andy Schleck Leopard-Trek + 1 min 34 s
3.   Luxembourg Fränk Schleck Leopard-Trek 2 min 30 s
4.   France Thomas Voeckler Europcar 3 min 20 s
5.   Espagne Alberto Contador Saxo Bank-Sungard 3 min 57 s
6.   Espagne Samuel Sánchez Euskaltel-Euskadi 4 min 55 s
7.   Italie Damiano Cunego Lampre-ISD 6 min 5 s
8.   Italie Ivan Basso Liquigas-Cannondale 7 min 23 s
9.   États-Unis Tom Danielson Garmin-Cervélo 8 min 15 s
10.   France Jean-Christophe Péraud AG2R La Mondiale 10 min 11 s
 
Pierre Rolland, vainqueur du classement des jeunes, lors du prologue du Critérium du Dauphiné 2011 à Saint-Jean-de-Maurienne.
Source : Petit Brun.

Points

1.   Royaume-Uni Mark Cavendish HTC-Highroad 334 pts
2.   Espagne José Joaquín Rojas Movistar 272 pts
3.   Belgique Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 236 pts
 
La formation Garmin-Cervélo, vainqueur du classement par équipe, lors du Tour de Romandie 2011.
Source : Thortuck.

Montagne

1.   Espagne Samuel Sánchez Euskaltel-Euskadi 108 pts
2.   Luxembourg Andy Schleck Leopard-Trek 98 pts
3.   Belgique Jelle Vanendert Omega Pharma-Lotto 74 pts
 
Jérémy Roy, super-combatif, lors de la présentation des équipes du Tour Down Under 2009.
Source : Blnguyen.

Jeune

1.   France Pierre Rolland Europcar en 86 h 23 min 5 s
2.   Estonie Rein Taaramäe Cofidis + 46 s
3.   France Jérôme Coppel Saur-Sojasun 7 min 53 s

Équipe

1.   États-Unis Garmin-Cervélo en 258 h 18 min 49 s
2.   Luxembourg Leopard-Trek + 11 min 4 s
3.   France AG2R La Mondiale 11 min 20 s

Super-combativité

Sources

Sources francophones
Sources anglophones