Ouvrir le menu principal

Tunisie : les douaniers en grève illimitée

Les douaniers n'avaient pas le droit de grève sous le régime de Ben Ali.

13 juin 2011. – Après avoir déjà amorcé un mouvement le 27 mai 2011, les douaniers tunisiens sont en grève illimitée à partir d'aujourd'hui pour demander le départ officiel du directeur général des douanes, Tahar Htira, a indiqué l'agence officielle TAP. « La plupart des agents de la douane tunisienne ont décidé d'une grève générale dans toutes les régions du pays demandant le départ officiel de Tahar Htira », a déclaré Mohamed Bizani, le président du Syndicat des agents de la douane (SAD) à l'agence tunisienne. Le dialogue avec le ministère des Finances (département de tutelle, ndlr) concernant cette question « est entré dans un cercle vicieux d'où cette prise de décision » soulignant que « seul l'écartement officiel de l'actuel directeur général, mettra fin à la grève prévue », toujours selon M. Bizani.

Quelques jours après la fuite de Zine el-Abidine Ben Ali en Arabie saoudite à la suite de la révolution, l'ex-premier ministre Mohamed Ghannouchi, assurant la présidence du gouvernement provisoire, a nommé le 26 janvier Tahar Htira à la direction. Or ce dernier est accusé par Jalel Haykel, un membre du bureau fondateur du syndicat, d'actes de « corruption » qui auraient coûté à l'économie « des pertes chiffrées en millions de dinars ». M Haykel propose la création d'une commission indépendante pour enquêter sur ces faits et lutter contre la corruption, au sein du corps de la douane. « Cette commission devra être présidée par un magistrat indépendant et comporter des experts en fiscalité, des comptables, des juristes et des représentants de la société civile », a-t-il suggéré.

Bien que le gouvernement provisoire se soit mis d'accord mardi 7 juin sur le projet d'un décret-loi amendant et complétant une loi datant de 1995 qui rétablit le droit de grève, il n'est toujours pas paru au Journal officiel et n'est donc théoriquement pas entré en vigueur. Quant au premier ministre du gouvernement de transition, Béji Caïd Essebsi, il a jugé mercredi dernier lors d'une rencontre avec la presse « impérieusement nécessaire de rompre définitivement avec toutes les formes de grèves et de protestations en prévision de l'organisation d'élections démocratiques, libres et transparentes, le 23 octobre prochain », peu après avoir annoncé ce report du scrutin initialement prévu le 24 juillet.

Le syndicat comprend environ 3 000 agents de la douane sur 6 500 au total depuis la création de son instance constitutive, le 25 avril 2011, selon le trésorier de l'organisation, cité par la TAP.

Fin mai, les transporteurs routiers de marchandises ont également entamé une grève illimitée pour obtenir de meilleures conditions de travail et protester contre les licenciements abusifs. Une réunion de concertation organisée vendredi entre patronat et syndicalistes par le ministère des Affaires sociales s'est soldée par un échec, selon selon l'agence officielle TAP.

Sources




  •   Page « Tunisie » de Wikinews. L'actualité tunisienne dans le monde.