Ouvrir le menu principal

UNESCO : Irina Bokova élue à sa tête

Irina Bokova en 2008.

23 septembre 2009. – C'est à la fin du 5e tour de scrutin qu'Irina Bokova, ambassadrice de Bulgarie en France, a été élue à la tête de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation la science et la culture (UNESCO) face à l'Égyptien Farouk Hosni qui avait tenu en 2008 des propos jugés antisémites au parlement égyptien.

Bokova l'a remporté par 31 voix contre 27 face à Hosni à la suite des désistements des candidates autrichienne et équatorienne.

Hosni partait cependant grand favori en 2008, soutenu par la France et des pays de la future Union pour la Méditerranée.

À la question « souhaitait-elle tendre la main au monde musulman ? », Irina Bokova a répondu : « Bien sûr, je suis très amie avec le ministre de la Culture Farouk Hosni, avec l'ambassadeur égyptien, je n'ai jamais considéré que la compétition c'est une guerre, une bataille des uns contre les autres. ». En soulignant que « C'est plutôt des idées, travailler, convaincre les membres du conseil exécutif, lancer des projets et après voir qui est le mieux placé selon la préférence du conseil exécutif à occuper ce poste ».

À la suite de la victoire de Bokova, Hosni a dit sa « grande joie » et a félicité Bokova, première femme à être à la tête de l'organisation.

Sources



  •   Page « Bulgarie » de Wikinews. L'actualité bulgare dans le monde.