Ouvrir le menu principal

Union européenne : la reconnaissance de l'indépendance du Kosovo a-t-elle ouvert la boîte à Pandore ?

Dmitry Medvedev official large photo -8 brightly.jpg
Voir aussi


Ensemble des articles sur le sujet
Voir aussi Dmitri Medvedev sur


28 août 2008. – La reconnaissance de l'Ossétie du Sud et de l'Abkhazie par la Russie est une conséquence de la reconnaissance du Kosovo par les pays occidentaux, a indiqué jeudi la députée européenne Marilena Koppa du parti grec PASOK (social-démocrate).

Drapeau européen

« La reconnaissance par Moscou de l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud crée de nouvelles conditions sur la scène internationale et n'améliore pas la situation actuelle. Quand certains pays européens ont reconnu l'indépendance du Kosovo, nous avons fait remarquer que cette violation du droit international ouvrait “la boîte de Pandore, ce qui peut avoir des conséquences imprévisibles” », a déclaré Mme Koppa.

« Le Kosovo n'est pas un cas sui generis, comme certains l'affirment, la récente reconnaissance de deux pays le prouve », a ajouté la députée.

Selon elle, les doubles standards de l'UE, dont la plupart des pays membres ont reconnu le Kosovo en refusant toutefois d'en faire de même pour l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, nuisent au rôle de l'organisation dans le monde.

« Nous devons mener une politique de principe et rester fidèles au droit international quoi qu'il advienne », a conclu Mme Koppa. Le PASOK, principal parti d'opposition grec, a condamné l'invasion géorgienne de l'Ossétie du Sud ainsi que la reconnaissance par la Russie des deux républiques séparatistes.

Sur fond de tension entre la Géorgie et la Russie cristallisée autour des républiques séparatistes d'Ossétie du Sud et d'Abkhazie soutenues par Moscou, Tbilissi a engagé le 8 août une campagne militaire destinée à réintégrer l'Ossétie du Sud dans le giron géorgien. Celle-ci a déclenché une opération russe de grande envergure, visant à "contraindre la Géorgie à la paix".

Le président russe Dmitri Medvedev a signé le 26 août les décrets reconnaissant l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud envers Tbilissi.

Cet article reprend la totalité ou des extraits de la dépêche de l'agence de presse RIA Novosti Flag of Russia.svg intitulée
«  Reconnaissance Abkhazie-Ossétie du Sud: le précédent kosovar en cause (députée européenne) » datée du 28 août 2008.

Sources