Ouvrir le menu principal

Vallée d'Aoste : Joe Lansdale remporte le prix Raymond Chandler

L'écrivain texan, auteur de 40 romans et de centaines de récits, succède à des pointures du genre comme Don Winslow, John le Carré et Michael Connelly. À Courmayeur, il présentera son dernier livre Honky Tonk Samurai.

9 novembre 2015. – « Depuis un bon moment, plus personne ne m'attendait, et dans les deux ou trois derniers mois, j'avais réussi à ne pas perdre la tête. Il s'agissait d'une sorte de record, et je commençais déjà à percevoir une sensation particulière ». C'est ainsi que commence « Sous un ciel cramoisi », et ce début jette une lumière sur l'écriture de l'américain Joe Lansdale. C'est grâce à son style tranchant et ironique que lui revient cette année le Prix Raymond Chandler, récompense qui est remise chaque année au Festival du film noir de Courmayeur.

Auteur de plus de 40 romans et de centaines de récits, Lansdale est un auteur prolifique, capable de jongler entre la narrative pure et l'écriture d'un scénario. Le Festival du film noir de Courmayeur ouvrira les portes de la vingt-cinquième édition du 8 au 13 décembre. À cette occasion, Lansdale présentera son dernier roman, qui sort en avant-première mondiale pour Einaudi, « Honky Tonk Samurai », nouvelle aventure d'investigation pour les personnages de Hap Collins et de Léonard Pine.

Influencé par Edgar Rice Burroughs, Mark Twain et Jack London, mais également par la littérature fantastique de Ray Bradbury et de Fredric Brown, par les bandes dessinées, les séries B et la littérature pulp, Lansdale mêle humour désenchanté, fantaisie effrénée, et description impitoyable de la réalité dans ses aspecte les plus cruels, les plus violents et les plus absurdes.

L'année dernière déjà, le prix était allé à un américain. À Courmayeur, c'était Jeffery Deaver, qui avait ajouté son propre nom à une liste prestigieuse, qui compte entre autres ceux de Don Winslow, de Michael Connelly, de Scott Turow, et de John le Carré. En 2013, le prix avait été attribué à Henning Mankell, disparu le 5 octobre dernier.

Voir aussiModifier

SourcesModifier