Ouvrir le menu principal

Égypte : Report des pourparlers entre islamistes et laïques

Flag of Egypt.svg
Manifestation contre M. Morsi sur la Place Tahrir, le 27 novembre 2012.
Manifestation contre M. Morsi sur la Place Tahrir, le 27 novembre 2012.

13 décembre 2012. – L'armée égyptienne a annoncé le report sine die des pourparlers prévus mercredi entre les islamistes soutenus par le président Mohamed Morsi et l'opposition laïque du pays.

Le ministre de la Défense, le général Abdel Fattah al Sissi, par ailleurs chef d'état-major des armées, avait essayé d'aider à résoudre la crise politique dans le pays en tentant de parrainer ces pourparlers. Les deux partis politiques sont très divisés au sujet d’un référendum sur un projet de Constitution.

Les islamistes, partisans de M. Morsi, soutiennent le projet de referendum, tandis que l'opposition – rassemblée au sein du Front de salut national (FSN), composé de laïcs, libéraux et partisans de l'ancien gouvernement – s’oppose fermement à ce document.

Selon les médias d'État égyptiens, environ 589 000 expatriés ont commencé à voter sur le référendum mercredi dans les ambassades et consulats du pays à l’étranger. En Égypte, le vote commencera samedi et durera jusqu’à dimanche soir.

Beaucoup d’Egyptiens laïques redoutent que le projet de Constitution ne sape les libertés civiles, car il renforce le rôle de la loi islamique et ne mention pas spécifiquement les droits des femmes.

Une assemblée constituante dominée par les islamistes a approuvé le document le mois dernier après que les libéraux et chrétiens eurent abandonné les pourparlers, se plaignant qu’on ne tiennent pas compte de leurs opinions.

Voir aussiModifier

SourceModifier