Afrique : 37 000 km de câble sous-marin pour ceinturer le continent

27 mai 2020. – Le projet porté par un consortium de 8 entreprises (China Mobile International, Facebook, MTN GlobalConnect, Orange, stc, Telecom Egypt, Vodafone and WIOCC et Alcatel Submarine Networks) et intitulé 2Africa vise le déploiement le long des côtes africaines de près de 37 000 kilomètres de câble sous-marin. Le câble partira des côtes européennes en mer Méditerranée (Espagne, France et Italie) et reviendra en Europe par l'océan Atlantique (Portugal et Royaume-Uni). Entre ces deux points, le câble sous-marin aura fait le tour du continent africain en commençant par l'Égypte. Le câble poursuivra sa route en reliant l'Arabie Saoudite, le Soudan puis Djibouti et Oman. Le câble sera alors arrivé dans l'océan Indien et connectera la Somalie, le Kenya, la Tanzanie, le Mozambique et Madagascar, puis l'Afrique du Sud. Une fois le cap de Bonne-Espérance passé, le câble sous-marin reliera les pays africains de la côte atlantique : la République démocratique du Congo, la République du Congo, le Nigeria, le Ghana, la Côte d'Ivoire et le Sénégal.

Atterrissement d'un câble sous-marin

La livraison du câble sous-marin, annoncé comme le plus long de la planète, est attendue pour 2024. Le consortium annonce que ce projet « apportera à de nombreuses régions d’Afrique la connectivité Internet et la fiabilité dont elles ont tant besoin » et « répondra à la demande de capacité toujours plus importante au Moyen-Orient et facilitera le déploiement de la 4G, de la 5G et de l’accès haut débit fixe pour des centaines de millions de personnes. »

Le câble devrait tripler la capacité des câbles sous-marins reliant actuellement le continent et sera le premier à relier directement l'Est et Ouest de l'Afrique.

Selon le rapport 2018 Global Digital, le continent africain a connu une augmentation de 20 % du nombre de personnes qui utilisent internet en 2017.


SourcesModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

27 mai 2020

Jour suivant