Habillement : plusieurs enseignes françaises menacées par la crise

27 mai 2020. – Alors que les magasins de prêt-à-porter ont rouvert depuis le 11 mai en France, plusieurs enseignes sont menacées par la crise économique qui découle de la pandémie de COVID-19. En tout, cela concerne 14 000 emplois en France.

Vêtements dans un rayon de prêt-à-porter.

La Halle (groupe Vivarte) a annoncé la conversion de sa procédure de sauvegarde ouverte le 21 avril en redressement judiciaire d'ici à début juin. La Halle emploie près de 5 400 personnes. Quelques heures après l'annonce de La Halle, c'est Camaïeu qui a dévoilé avoir été placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lille. L'enseigne emploie un peu plus de 4 260 salariés. La direction veut annoncer un plan de continuation.

L'enseigne Naf Naf a aussi été placée en redressement judiciaire le 15 mai. Le tribunal de commerce de Bobigny se prononcera début juin pour savoir si un repreneur sera choisi. Cette crise concerne également le chausseur André, qui est en redressement judiciaire depuis début avril. Ce dernier atteint le dépôt des offres de reprises qui a été repoussé au 22 juin.

SourcesModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

27 mai 2020

Jour suivant