Bangladesh : 400 Rohingya affamés en mer secourus par les gardes-côtes

16 avril 2020. – Les autorités bangladaises ont annoncé avoir secouru un chalutier transportant au moins 382[1] réfugiés rohingya « affamés » après 58 jours passés à la dérive dans le golfe du Bengale. L'embarcation, partie des environs d'Ukhia et de Teknaf dans l'extrême Sud-Est du Bangladesh, a tenté de rejoindre la Malaisie, où elle a été refoulée en raison des restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Après sept jours de navigation dans les eaux territoriales bangladaises, le bateau a finalement été débarqué à Baharchara, non loin de son lieu de départ. Selon le porte-parole des garde-côtes, plus de 30 personnes[2] ont péri a bord et leurs cadavres ont été jetés à la mer. Plusieurs équipes du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés sont venues en aide aux rescapés, qui étaient « extrêmement mal nourris et déshydratés » selon une porte-parole.

Localisation de Baharchara, où les rescapés ont débarqué.

Les Rohingya, une minorité musulmane du Nord-Ouest de la Birmanie voisine, sont victimes depuis 2017 d'une répression militaire sanglante, qui a poussé environ 1 million de membres à fuir vers le Bangladesh voisin. Cependant, en raison des difficultés d'insertion, de nombreux Rohingya essayent de rejoindre d'autres pays, comme la Thaïlande ou la Malaisie. Ainsi, depuis fin 2019, près de 1 000 réfugiés rohingya ont été interpellés par les autorités bangladaises en tentant de partir pour la Malaisie.

Notes

SourcesModifier



  Actualiser la page
  Jour précédent

16 avril 2020

Jour suivant