Brésil : 41 chaînes de distributions menacent de boycotter les produits brésiliens

Déforestation à Rio de Janeiro - Brésil.

20 mai 2020. – L’étau se resserre autour de la politique laxiste du président brésilien Jair Bolsonaro, quant à la protection de la forêt amazonienne. De grandes chaînes de distribution britanniques, comme Tesco, Sainsbury, Marks & Spencer, mais aussi Asda, Waitrose ou Burger King UK menacent ce mercredi de boycotter les produits brésiliens. Au total, 41 entreprises ont annoncé leur intention de boycotter les produits originaires du Brésil si la loi défendue par le président Jair Bolsonaro était adoptée par le Congrès brésilien.

Cette loi fait polémique, car elle légaliserait la possession de toutes les terres fédérales occupées illégalement à ce jour en Amazonie, ce qui favoriserait encore plus le risque de déforestation de la forêt amazonienne et le réchauffement climatique. Jair Bolsonaro, par décret, a complètement neutralisé l’action punitive de l’état brésilien sur des milliers de procès pour déforestation ; seules 5 amendes ont été appliquées depuis octobre 2019, dénonce l’ONG Human Rights Watch. Ce type d’attitude de la part du président brésilien a déjà des conséquences désastreuses sur le terrain, car selon l’Institut de l’Homme et de l’Environnement de l’Amazonie (Instituto do Homem e Meio Ambiente da Amazónia (Imazon)), et d’après les images de satellites, l’aire totale de forêt perdue ce dernier mois d’avril est de 529 km², (dont 3 % de forêt appartenant aux populations indigènes), soit une augmentation de 171 % par rapport à l’année dernière. Il s'agit du plus grand recul de la forêt Amazonienne de ces 10 dernières années.

Voir aussiModifier

SourcesModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

20 mai 2020

Jour suivant