Burundi : trois experts des droits de l'homme de l'ONU interdits d'entrer sur le territoire

11 octobre 2016. – Le gouvernement du Burundi, par la voix de son ministre des affaires étrangères Alain Aimé Nyamitwe, a annoncé interdire l'accès au territoire à trois experts des droits de l'homme de l'ONU, à savoir le Colombien Pablo de Greiff, le Sud-Africain Christof Heyns et l'Algérienne Maya Sahli-Fadel. Cette annonce fait suite à celle annonçant que le pays souhaite se retirer de la Cour pénale internationale (CPI).

Ces deux annonces sont consécutives à l'ouverture d'une enquête de l'ONU sur les violations présumées des droits de l'homme qui seraient survenues au Burundi depuis 2015.

SourcesModifier



  Actualiser la page
  Jour précédent

11 octobre 2016

Jour suivant