COVID-19 : le TGV médicalisé embarque ses premiers patients de Strasbourg

TGV à la gare de Strasbourg en février 2014.


26 mars 2020. – L'opération avait été annoncée par le ministre de la Santé Olivier Véran dès le début semaine comme une « première en Europe ». Le TGV réaménagé médicalement est arrivé à Strasbourg le mercredi 25 mars, dans la région du Grand Est, où tous les hôpitaux sont saturés dans un des principaux foyers de la pandémie en France. Les premiers patients ont embarqué aujourd'hui pour la région Pays-de-la-Loire, dans les hôpitaux d'Angers, du Mans, de La Roche-sur-Yon ou de Nantes.

Les vingts patients devraient être répartis dans les voitures avec 50 membres du personnel médical au total. Dans la région où 506 personnes sont décédées des suites de la COVID-19, un hôpital militaire a été déployé il y a une semaine devant l'hôpital de Mulhouse. Le président de la République Emmanuel Macron s'est rendu sur place hier soir.

Le départ a été effectif à 11 heures. 6 des patients devaient aller à Nantes, 6 autres à Angers, 4 au Mans et 4 à la Roche-sur-Yon.

Répartition des 20 patients



SourceModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

26 mars 2020

Jour suivant