COVID-19 en France : « Le Puy du Fou n’a bénéficié d’aucun passe-droit », dit Roselyne Bachelot

17 août 2020. – 9 000 personnes dans les gradins de la Cinéscénie du Puy du Fou le 15 août et une polémique. « Il n'y a eu aucun passe-droit pour le Puy du Fou », a expliqué la ministre de la Culture française Roselyne Bachelot sur BFM TV et dans Le Parisien. Elle a précisé qu'« un arrêté du 10 juillet a précisé que, pour tenir des rassemblements de plus de 5 000 personnes, il fallait avoir des dérogations, celles-ci étant accordées par les préfets ». En effet, le Puy du Fou a obtenu une dérogation de la préfecture de Vendée pour la représentation du 15 août, où il a pu accueillir 9 000 spectateurs à la place de la limite des 5 000 personnes autorisées.

La Cinéscénie du Puy du Fou en 2013.

Une dérogation qui a suscité de vives réactions dans le monde du spectacle et dans la classe politique. Certains dénoncent une « intervention personnelle », comme le député La France insoumise Bastien Lachaud, du président français Emmanuel Macron. Une intervention qui est démentie par le palais de l'Élysée dans le week-end au Journal du dimanche.

L'autorisation accordée pour le 15 août pourrait être à nouveau délivrée par la préfecture de Vendée pour les spectacles des 21 et 22 août prochain, après « réévaluation de la situation sanitaire » et sous condition du « respect effectif des engagements lors de la représentation du 15 août ».

SourcesModifier

 
Thème
  Actualiser la page
  Jour précédent

17 août 2020

Jour suivant