Donald Trump est visé par un mandat d'arrêt iranien

3 juillet 2020. – Les autorités iraniennes ont formellement accusé le président des États-Unis Donald Trump et 35 autres responsables de « meurtre » et « action terroriste » et ont demandé à Interpol d’émettre un mandat d'arrêt international. L'Iran reproche à Donald Trump d'avoir ordonné une frappe de drone contre un convoi iranien à Bagdad, en Irak, ce qui a causé la mort du général Qassem Soleimani.

Donald Trump

« Trente-six personnes parmi celles qui [...] ont participé à l'assassinat de Hajj Ghassem [le général Qassem Soleimani, NDLR], dont des responsables politiques et militaires des États-Unis et d'autres gouvernements, ont été identifiées », a déclaré le procureur général de Téhéran, Ali Alqassi-Mehr. « En tête de liste figure le président américain Donald Trump, qui sera poursuivi même après la fin de son mandat », a-t-il poursuivi.

« C’est de la propagande que personne ne prend au sérieux et qui fait passer les Iraniens pour des idiots », a répliqué l’envoyé spécial américain pour l’Iran, Brian Hook, qui décrit l'initiative comme une « combine politique ».

Après s'être réuni en comité, Interpol a rejeté la demande de l'Iran, en indiquant que l'organisation internationale ne pouvait pas traiter les affaires politiques.

En janvier, le parlement iranien avait déjà déclaré l'armée américaine comme « organisation terroriste ».

Science portal icons.png
Thèmes

SourcesModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

3 juillet 2020

Jour suivant