Environnement : le tétrachlorure de carbone pourtant interdit depuis vingt-cinq ans en quantité significative dans l'atmosphère

Publié le 21 août 2014
Le tétrachlorométhane (CCl4) qui est un solvant dangereux pour la santé et destructeur pour la couche d'ozone est interdit depuis vingt-cinq ans dans la plupart des régions du globe suite au protocole de Montréal. Or ce polluant autrefois utilisé dans les extincteurs ou par le nettoyage à sec a été détecté en quantité très significative (39 000 tonnes par an !) dans l'atmosphère par la NASA. La diminution naturelle de CCl4 — en absence de toute émission — aurait du être de 4 % par an, or elle n'est que de 1 %. Les chercheurs se demandent si un phénomène inconnu expliquerait ce constat ou si au contraire et comme l'exprime le scientifique Qing Liang, « y aurait-il des sources d'émission non signalées ou non identifiées ? »

Molécule de CCl4.

SourceModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

21 août 2014

Jour suivant