France : « nous sommes en guerre » déclare le Président Macron


16 mars 2020. – Lors d'une nouvelle allocution présidentielle sur la pandémie de coronavirus, la seconde en moins d'une semaine, le président de la République française, Emmanuel Macron, a déclaré à six reprises : « Nous sommes en guerre. »

Durant cette allocution, de nouvelles mesures afin de lutter contre la pandémie en cours ont été annoncées. Parmi ces mesures, la réduction des déplacements dès mardi midi a été annoncée. Seuls les déplacements pour faire ses courses, aller travailler (lorsque le télétravail n'est pas possible), se faire soigner et faire de l'exercice seront autorisés. Le président a annoncé que l'infraction à ces règles sera sanctionnée, sans pour autant annoncer les sanctions.

S’agissant des entreprises, un dispositif exceptionnel de report des charges sociales, fiscales et bancaires a été annoncé à hauteur de 300 milliards d’euros. Ces mesures seront prises « quoiqu’il en coûte » a déclaré plusieurs fois Emmanuel Macron.

Dès mardi midi, les frontières de l'espace Schengen seront fermées pour 30 jours. Les citoyens européens présents à l'étranger seront autorisés à regagner leur pays, mais ils doivent contacter leur ambassade au préalable pour en connaître les modalités.

Emmanuel Macron a également annoncé le report du second tour des élections municipales dont le premier tour s'est tenu le 15 mars. Aucune date pour ce report n'a été communiquée.

Enfin, il a annoncé le déploiement d'un hôpital militaire de campagne en Alsace, région fortement touchée par le coronavirus et dont les services de santé sont saturés. De plus, le chef de l'État français a annoncé que des masques seraient distribués aux pharmacies, dès le lendemain pour les régions les plus touchées et dès mercredis pour le reste du territoire.

SourcesModifier


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 16 mars 2020

Jour suivant avant