France : Jean-Vincent Placé quitte Europe Écologie Les Verts

28 août 2015. – Jean-Vincent Placé, sénateur écologiste de l'Essonne, a officiellement annoncé ce matin qu'il quittait Europe Écologie-Les Verts. Il explique cette décision par la dérive jugée « gauchiste » dans laquelle se « fourvoie » son parti, devenant « une structure morte qui donne une vision insupportable, caricaturale et politicienne de l'écologie ».

Jean-Vincent Placé, en 2011.

Ce départ survient au lendemain de l'annonce du départ de François de Rugy, coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée. « Je ne fais pas ce choix de gaieté de cœur », a-t-il concédé sur Europe 1, en duplex depuis l'université d'été du PS, à La Rochelle. Il se définit comme un « écologiste convaincu depuis une dizaine d'années ». « Je ne suis pas né écologiste mais je le suis devenu face aux enjeux de la planète », ajoute t-il.

Âgé de 45 ans, Jean-Vincent Placé a fait savoir que son « objectif » était de créer un mouvement écologiste réformiste avec François de Rugy et des membres de Génération Écologie et du Mouvement démocrate, comme Jean-Luc Benhamias. « Mon objectif, c'est animer l'écologie réformatrice qui assume la mondialisation, qui est pour l'Europe fédérale, qui aime la République, qui aime la laïcité, qui bien sûr s'inscrit dans l'économie de marché et veut bien sur faire changer les choses », explique t-il.

François de Rudy a salué, depuis La Rochelle, « l'engagement » de Jean-Vincent Placé « parce que faire de la politique c'est choisir ».

SourcesModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

28 août 2015

Jour suivant  
  •   Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.