France : l'esprit républicain atteint par la changement de nom de la place Georges Marchais

7 juin 2015. – Six députés de différents partis politiques, Claude Bartolone (PS), Alain Bocquet (PCF), Bernard Debré (Les Républicains), André Santini (UDI) et Roger-Gérard Schwartzenberg (Radical de gauche) ainsi que Noël Mamère (EELV) ont adressé une lettre au maire de Villejuif, pour dénoncer le changement de nom de la place Georges Marchais.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Cette décision qui revient à opposer ces deux personnalités qui ont marqué l'Histoire, scientifique et politique, de notre pays est illégitime. Que l'on partage ou non les combats de Georges Marchais, nous considérons la décision de débaptiser la place éponyme inconvenante tant elle porte atteinte à l'esprit républicain et au respect dû à la mémoire de ce parlementaire d'envergure nationale qui a marqué de son empreinte la ville de Villejuif. Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

—  , lettre des six députés.

Le changement de nom est voulu par le conseil municipal élu en mars 2014. Majoritairement Les Républicains (ex-UMP), le conseil municipal avait décidé en février de dénommer le parvis Georges Marchais autrement. Le nouveau nom choisi est celui du cancérologue Georges Mathé.

Pour la veuve de Georges Marchais, le nouveau maire semble persister à « s'acharner sur un homme, une histoire, qui ne [lui] convient pas ».

SourcesModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

7 juin 2015

Jour suivant