France : la pollution atmosphérique responsable de 9 % des décès

21 juin 2016. – D'après les résultats de l'« évaluation quantitative d'impact sanitaire », rendus publics hier par Santé publique France, la pollution atmosphérique serait responsable chaque année de 9 % des décès en France (soit 48 000 morts par an). Menée en 2007 et en 2008, l'étude indique que l'exposition aux particules fines, comme les PM2,5, peut diminuer très fortement (parfois de plus de deux ans) l'espérance de vie à 30 ans des habitants des agglomérations les plus fortement polluées.

Pollution atmosphérique au-dessus de Paris.

Les villes à faible densité et les régions rurales, surtout celles situées dans le voisinage de grandes industries, ressentent également les effets de la pollution atmosphérique. C'est notamment le cas autour de l'étang de Berre, dans les Bouches-du-Rhône, ou dans la partie orientale de la France.

Enfin, l'agence affirme que seule la réduction de la dépendance aux énergies fossiles, par l'adoption d'un mode de chauffage plus écologique par exemple, permet d'éviter la pollution chronique.

SourceModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

21 juin 2016

Jour suivant