Ouvrir le menu principal

France : les primaires socialistes ont été un échec pour Samia Ghali

21 octobre 2013. – Samia Ghali, sénatrice du Parti socialiste, a échoué lors des primaires socialistes laissant la place à Patrick Mennucci.

Elle a demandé, à la suite de l'échec au premier tour de Marie-Arlette Carlotti, que celle-ci démissionne du gouvernement.

Critiques au gouvernementModifier

Après les résultats des élections qui la conduisent à l'échec, elle est intervenue en disant du Premier ministre Jean-Marc Ayrault qu'elle était « déçue du comportement du gouvernement » et elle rajoute que « Si j'ai une chose à dire au gouvernement c'est mettez vous au travail. Sans ça, Marseille ne se redressera pas ».

Tensions fortesModifier

Elle refuse d'applaudir son adversaire. Les tensions sont très fortes, car elle laisse et acquiesce que ses militants huent le Premier ministre et le président de la République, François Hollande.


SourcesModifier