France : mise en examen de Nicolas Sarkozy

2 juillet 2014, France. – La juge d'instruction a mis en examen l'ancien président Sarkozy, après 15 heures d'interrogatoire au cours de sa garde à vue, pour les motifs suivants : corruption active, trafic d'influence et violation du secret de l'instruction.

Nicolas Sarkozy en 2009

Plusieurs affaires l'impliquent : le financement de sa campagne présidentielle en 2007 et ses relations avec le colonel Khaddafi, le réseau mis en place pour connaître les développements judiciaires en ce qui concerne le présumé financement illégal de cette campagne électorale, l'affaire de l'arbitrage Tapie-Crédit Lyonnais.

De plus, un nouveau scandale a éclaté ces derniers mois : l'affaire Bygmalion et le financement de la compagne de 2012 du président-candidat. Cette dernière a provoqué la démission de Jean-François Copé de la présidence de l'UMP.

Nicolas Sarkozy déclare quant à lui qu'il existe un complot judiciaire contre lui. En conséquence, ces événements lui compliquent son retour sur le devant de la scène politique dans le pays.

SourcesModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

2 juillet 2014

Jour suivant