France : procès en appel de l'opposant au mariage pour tous

9 juillet 2013. – Aujourd'hui se tient le procès en appel de Nicolas Bernard-Buss, jeune manifestant de 23 ans opposé au mariage et à l'adoption par les couples de même sexe.

Nicolas Bernard-Buss avait été arrêté sur les Champs-Élysées après la manifestation du collectif La Manif pour Tous devant le siège de M6 lors de la participation de François Hollande à l'émission Capital le 16 juin dernier. Lors de la manifestation, 23 personnes avait été interpellés, Nicolas Bernard-Buss s'était alors enfuit en pénétrant dans une pizzeria où il a renversé tables et verres avant d'être a son tour interpellé par les forces de l'ordre et conduit au poste de police où il a refusé tout prélèvement ADN. Mais ce n'était pas la première fois qu'il était interpellé, le 28 mai dernier à la suite d'une manifestation non autorisée sur les Champs-Élysées il avait été condamné à 200 euros d'amende avec sursis pour « non-dispersion d'un rassemblement non autorisé, entrave à la circulation et, déjà, fourniture d'identité imaginaire ». Lors de son procès le 19 juin, le jeune homme a fait preuve d'une attitude provocatrice à l'encontre des magistrats, n'hésitant pas à les interpeller à plusieurs reprises.

Il avait été ensuite condamné, par le tribunal correctionnel de Paris, à quatre mois de prison, dont deux fermes, avec mandat de dépôt et 1000 euros d'amende, pour « rébellion et refus de prélèvement » en comparution immédiate. Sa condamnation a entraîné l'emploie des termes dictature socialiste et de prisonnier politique de la part des opposants au mariage pour tous.

SourcesModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

9 juillet 2013

Jour suivant