France : une tension à la veille du mariage gay

25 mai 2013. – Le dimanche 26 mai, va avoir lieu la manifestation contre l'ouverture du mariage aux couples de même sexe. Le gouvernement et l'UMP s'accusent mutuellement de vouloir attiser les tensions pour la manifestation à venir.

Jean-Marc Ayrault a affirmé que c'était « une lourde responsabilité en provoquant la crispation et la radicalisation  » de certains manifestants, et appelle à une « très grande vigilance ». Il affirme que ce risque provient de l'intervention de la droite et que le gouvernement fera tout pour éviter de nouveaux problèmes.

Manuel Valls a fait part de ses inquiétudes face aux menaces des groupes radicaux d'extrême droite. Il a rappelé que la loi avait déjà été votée et que le Conseil constitutionnel a accepté la loi.

Jean-François Copé, président de l'UMP, déclare que l'intervention du gouvernement est responsable des « tentatives inacceptables de pression et d’intimidation  ». Il précise qu'il condamne toute intervention malvenue. Il espère que la sécurité sera meilleure et que le Ministère de l'intérieur aura fait le nécessaire.

Alain Juppé n'a pas appelé à manifester, car il considère que ce n'est « pas très opportun ». Quant à Nathalie Kosciusko-Morizet, elle dit être très inquiète de cette manifestation et demande à la Préfecture de police de se préparer et aux membres de l'UMP, de ne pas entrer dans la violence.

SourcesModifier

  Actualiser la page
  Jour précédent

23 mai 2013

Jour suivant