James Hansen quitte la NASA

3 avril 2013. – Célèbre pour avoir été le premier scientifique à alerter le public de l'influence des activités humaines sur le réchauffement climatique global, le climatologue James Hansen a annoncé dans un courriel au New York Times qu'il quittait la NASA, dont il dirigeait le principal laboratoire en sciences climatiques, le GISS. Il a déclaré quitter l'agence américaine pour « pouvoir se consacrer entièrement à la recherche scientifique, mobiliser l'attention des jeunes sur les implications du réchauffement et expliquer ce que la science recommande ». Sa démission de la NASA lui permettra d'avoir une plus grande liberté d'action dans sa démarche militante contre le réchauffement climatique, qu'il considère comme étant une « obligation morale ».

James Hansen à Oslo en 2010

Derrière cela, il y a également les tensions avec sa hiérarchie et le gouvernement fédéral qui avaient tendance à se multiplier depuis quelques années, à un tel point qu'il fut interdit de parole devant la presse sous l'administration Bush ; le chercheur avait par ailleurs affirmé être soumis à une censure politique. Ajouté à cela, il subissait également les pressions de quelques-uns de ses collègues qui lui reprochaient son manque de retenue qui, selon eux, servait plus la cause des climato-sceptiques que celle de la lutte contre le réchauffement climatique.

SourcesModifier


  Actualiser la page
  Jour précédent

3 avril 2013

Jour suivant